samedi 30 décembre 2017

Téméraire, tome 4 : L'empire d'Ivoire



Auteur: Naomi Novik
Edition: Pocket
Genre: fantasy
année de publication: 2011
nombre de page: 512



Synopsis

Alors que les Aerial Corps de Sa Majesté défendent vaillamment les côtes de l'Angleterre contre les armées toujours plus pressantes de Napoléon Bonaparte, une épidémie redoutable et d'origine inconnue décime les rangs des dragons de combat — confinant en quarantaine les cas les plus désespérés. Seuls Téméraire, le dragon du capitaine Will Laurence, ainsi qu'une meute de ses congénères inexpérimentés semblent échapper au mal et demeurent, de fait, le dernier rempart aérien contre les assauts français.

Une nouvelle fois, Téméraire et Will vont tenter l'impossible afin de sauver leur pays et s'envolent pour l'Afrique, à la recherche d'un remède mystérieux pour mettre fin à cette contagion meurtrière. Le temps presse, et nul ne saurait prévoir les dangers qui les guettent sur le continent noir, ni ceux qui menacent leurs compagnons restés en arrière...

Mon avis

Dans ce quatrième tome, nous retrouvons Téméraire et Laurence pour de nouvelles aventures.

Lorsqu’ils parviennent à atteindre l’Angleterre, ils constatent que tous les dragons meurent l’un après l’autre à cause d’une épidémie.  
Sans grande surprise, ils seront envoyés en mission pour trouver le remède à cette épidémie et sauver les dragons avant que les français ne se rendent compte que l’Angleterre ne peut plus se défendre.

On retrouve le même schéma que dans les trois premiers tomes c’est-à-dire une mission, un voyage et quelques rebondissements pour compliquer un peu leur tâche.
Le fait que l’auteur réitère le même schéma dans ces livres ne m’ennuie pas parce que c’est ce que je recherche dans cette saga.
Les héros partent à l’aventure dans une partie du monde différente à chaque fois. Cela nous permet de découvrir un peu plus l’univers dans lequel ils vivent, les différentes cultures, etc.

Ce que j’aime avec cet auteur, c’est que malgré la découverte d’un nouvel endroit et d’une nouvelle culture car nos amis sont envoyés cette fois-ci en Afrique, elle n’oublie pas pour autant de prendre le temps de nous faire connaitre l’évolution de l’Angleterre que ce soit par rapport à la situation des dragons que la politique.

Le troisième tome abordait de manière fortement intéressante la situation des dragons en Angleterre et notamment sur l’inégalité entre l’homme et les dragons. J’espérais que l’auteur allait amener une évolution sur cette thématique dans ce tome-ci mais elle ne l’a pas fait.
Cela ne m’a pas dérangé car elle a pris le temps de nous dire qu’il n’y a pas lieu de débattre sur les droits des dragons tant qu’on n’aura pas trouvé un remède pour les sauver.
Pour moi, c’est un raisonnement logique et surtout on sait que l’auteur n’a pas oublié les débats ouvert dans le précédent tome alors même qu’il n’y a pas d’évolution à ce sujet dans celui-ci.

Au niveau politique,  on va débattre sur les droits de l’homme et plus précisément sur la traite des hommes.
C’est un sujet fort intéressant car on est confronté aux personnes qui pratique l’esclavagisme, les personnes pour l’abolitionnisme mais également les victimes.
On va donc percevoir une vision vraiment complète de l’esclavagisme dans cet univers.

Quant à la fin de ce tome, il me donne clairement envie de continuer la saga en n’ouvrant de nouveaux débats sur la trahison et le génocide.

L’ensemble de m’a lecture m’a vraiment plus que ce soit sur les thèmes abordés que vis-à-vis des différents protagonistes que l’on suit dans ces aventures et sont toujours aussi géniaux.
J’adore Téméraire et Lawrence mais j’aime tout autant les autres personnages qui les entourent que ce soient les dragons ou les hommes.
On s’intéresse vraiment à eux par rapport à l’aventure qu’ils vivent, aux obstacles qu’ils doivent surmonter mais également par rapport à leurs amours, leurs amitiés et parfois leurs désaccords.

Cette saga m’enchante toujours et j’espère que cela continuera dans le prochain tome J


mardi 26 décembre 2017

La fille du train



Auteur: Paula Hawkins
Edition: Pocket
Genre: Thriller
année de publication: 2016
nombre de page: 453



Synopsis

Depuis la banlieue où elle habite, Rachel prend le train deux fois par jour pour aller à Londres. Le 8 h 04 le matin, le 17 h 56 l’après-midi. Chaque jour elle est assise à la même place et chaque jour elle observe, lors d’un arrêt, une jolie maison en contrebas de la voie ferrée. Cette maison, elle la connaît par cœur, elle a même donné un nom à ses occupants qu’elle voit derrière la vitre. Pour elle, ils sont Jason et Jess. Un couple qu’elle imagine parfait, heureux, comme Rachel a pu l’être par le passé avec son mari, avant qu’il ne la trompe, avant qu’il ne la quitte. Rien d’exceptionnel, non, juste un couple qui s’aime. Jusqu’à ce matin où Rachel voit un autre homme que Jason à la fenêtre. Que se passe-t-il ? Jess tromperait-elle son mari ? Rachel, bouleversée de voir ainsi son couple modèle risquer de se désintégrer comme le sien, décide d’en savoir plus sur Jess et Jason. Quelques jours plus tard, c’est avec stupeur qu’elle découvre la photo de Jess à la une des journaux. La jeune femme, de son vrai nom Megan Hipwell, a mystérieusement disparu…

Mon avis


Quand j’ai emprunté ce livre à une amie, j’avais très hâte de commencer ma lecture. J’étais certaine que ce thriller allait me conquérir au vu de tout le tapage médiatique qu’il y a eu autour. Hélas mes attentes vis-à-vis de ce livre n’ont pas été atteintes.
Pour moi, « la fille du train » est un thriller sympathique mais rien de plus.

Dans cette histoire, on suit Rachel, une alcoolique, qui prend le train tous les matins et tous les soirs. Durant le trajet, elle observe deux personnes vivant dans son ancien quartier et leur invente une vie.
Un jour, elle apprend que la jeune femme qu’elle observe a disparue et elle va intervenir dans l’enquête persuadée qu’elle pourra aider à la résolution de celle-ci.

Je suis rentrée assez rapidement dans l’histoire mais sans pour autant en être passionnée. Il a fallu attendre la moitié du livre pour que je m’intéresse vraiment à la résolution de l’énigme.
L’auteur raconte l’histoire de manière intéressante en décidant de la raconter à travers trois personnages : Rachel, la fille du train, Megan, la femme disparue et Anna, la femme de l’ex-mari de Rachel.
A chaque chapitre, un bout de l’histoire est raconté par l’une d’elle. Cela nous permet d’avoir une vision différente de certaines scènes mais aussi d’assembler petit à petit le puzzle pour découvrir la vérité sur la disparition de Megan.
L’idée de raconter cette histoire de cette manière m’a vraiment plu.
Cependant, pour que cela fonctionne vraiment et emporte le lecteur dans l’histoire, il aurait fallu de meilleurs personnages.

Les personnages de cette histoire ne sont pas assez intéressants et pas assez appréciables.
Rachel est saoule quasiment tout le temps et n’essaye pas de s’en sortir pour aller de l’avant dans sa vie, Megan est plutôt insipide et Anna est un personnage tellement peu développer qu’on ne sait quasiment rien d’elle.
Avec de tels personnages, il ne paraît difficile de réellement passionner le lecteur alors même que l’idée de base de cette histoire est vraiment bonne.

Quant à la solution, elle m’a un peu déçue pour deux raisons. La première car j’avais trouvé la solution avant d’arriver à la fin du bouquin et donc je n’ai pas eu d’effet de surprise et la deuxième car le final se passe trop vite et trop simplement.

Je sais que ma critique est plutôt sévère. D’autant plus que je ne peux pas dire que c’est un mauvais thriller. Ce livre est un bon thriller pour se divertir mais il ne faut pas vous attendre à lire le thriller du siècle car il ne vous apportera pas de grandes émotions.



vendredi 22 décembre 2017

Les chroniques lunaires, tome 4: Winter



Auteur: Marissa Meyer
Edition: Pocket jeunesse
Genre: science-fiction - jeunesse
année de publication: 2016
nombre de page: 987



Synopsis

La Princesse Winter est admirée par le peuple lunaire pour sa grâce et sa gentillesse. Malgré les cicatrices qui marquent son visage, on dit que sa beauté dépasse de loin celle de sa belle-mère, la Reine Levana.

Winter déteste Levana et sait que cette dernière n'approuverait pas ses sentiments pour son ami d'enfance, le séduisant garde Jacin. Mais la jeune fille n'est pas aussi faible que le croit la reine et cela fait des années qu'elle a entrepris de contrecarrer les plans de sa belle-mère. Avec Cinder et leurs alliés, Winter pourrait même avoir le pouvoir de commencer une révolution et gagner une guerre qui sévit depuis trop longtemps.

Est-ce que Cinder, Scarlet, Cress et Winter seront à la hauteur pour battre Levana et enfin trouver la paix qu'elles méritent?
Mon avis

J’étais très heureuse de me replonger dans l’univers de la saga des chroniques avec ce dernier tome et sans surprise, j’ai adoré.
Cette saga se base depuis le départ sur la réécriture de contes. Les trois premiers tomes faisaient références à cendrillon, le petit chaperon rouge et raiponce.
Dans ce tome-ci, l’auteur a décidé de réécrire le conte de blanche neige.

On y découvre Winter, la belle fille de Levana, ainsi que Jacin qu’on a déjà rencontré dans le tome 3.
Winter n’est pas scène d’esprit et a régulièrement des hallucinations car elle refuse d’utiliser son pouvoir lunaire et Jacin fait tout pour la protéger.
J’ai beaucoup aimé ces deux personnages qui vivent un amour interdit.
Jacin paraissait comme un personnage antipathique dans le troisième tome mais on le découvre sous un jour totalement nouveau et on se rend compte que les apparences sont parfois trompeuses.

J’ai également aimé retrouver tous les personnages des tomes précédents. Aucun n’a été mis de côté. Ils avaient tous leur importance et un rôle à jouer dans leur plan pour détrôner Levana.

Un autre point positif de ce tome est la découverte de la lune. C’est le premier tome qui se passe quasiment entièrement sur la lune. On y découvre le système politique mais aussi le peuple des lunaires.
On constate qu’il ne faut pas faire un amalgame entre un dirigeant et son peuple. Ce n’est pas parce qu’un dirigeant est mauvais que le peuple l’est aussi. Au contraire, une grande partie du peuple se trouve souvent opprimé par le dirigeant et ceux qui l’entourent.

L’intrigue avance un peu plus lentement que dans les autres tomes mais cela est normal puisque le livre est beaucoup plus épais avec ces 1000 pages. Cependant, on n’a pas le temps de s’ennuyer une seule minute car il y a toujours des rebondissements et surtout l’auteur met des bâtons dans les roues de ces héros. J’apprécie beaucoup cet aspect de l’histoire car les héros qui parviennent à la victoire sans difficultés ou échecs dans leur aventure sont tout sauf crédible.

Je quitte cette saga sur une note très positive et n’ai vraiment pas été déçue par la fin. Pour les personnes qui n’ont pas encore commencé à lire cette saga, je ne peux que vous la conseiller car c’est un petit bijou de la science-fiction.

lundi 18 décembre 2017

Red Paint Bay




Auteur: George Harrar
Edition: Michel Lafont
Genre: Thriller
année de publication: 2013
nombre de page: 302



Synopsis

Simon Howe mène une vie presque parfaite : propriétaire et rédacteur en chef du journal local de la ville de Red Paint (« la ville la plus amicale du Maine »), heureux en mariage avec sa femme Amy, psychothérapeute et papa comblé d’un fils de 11 ans, Davey. Bon mari, bon père, patron compréhensif, Simon est un notable aimé et respecté de tous, un homme extrêmement sympathique. Cette existence paisible est brusquement chamboulée lorsqu’il reçoit une carte postale anonyme étrange, la première d’une série aux messages de plus en plus ambigus et inquiétants. Simon tente tout d’abord de les ignorer, mais la menace se fait bientôt plus précise et le danger se rapproche de sa famille. Un inconnu rôde près de sa maison, une ombre tourne autour de Davey lors d’une sortie à la fête foraine, la façade du journal est vandalisée… Pour Simon, c’est une bataille psychologique qui débute, mais il ne le sait pas. Et quand son mystérieux correspondant lui fixe un rendez-vous, il est bien décidé à tirer cette affaire au clair. Mais plutôt que des réponses, ce sont de nouvelles questions concernant son propre passé qui l’attendent. Que cache donc Simon qui appelle la vengeance de cet inconnu ? Plus qu’un simple roman policier, Red Paint Bay est une exploration glaçante de la culpabilité, du déni et des conséquences que porte en lui chacun de nos actes.

Mon avis

Ce roman n’a pas été une révélation pour moi et ne va surement pas rester dans ma mémoire. Pourtant, il revêt une certaine originalité et l’histoire n’est pas abordée comme on a l’habitude de le voir dans les thrillers.

Simon et Amy sont mariés depuis 16 ans et habitent à Red Paint, la ville la plus accueillante du Maine. Un jour, Simon va commencer à recevoir des cartes postales et leur vie va bousculer. En effet, ces cartes postales vont obliger Simon à revenir sur son passé et plus précisément au jour du bal de promo.

Dans ce roman, il n’y a pas d’action du tout et il est totalement basé sur les sentiments et particulièrement sur  le ressenti qu’une personne peut avoir sur un moment bien précis et ces conséquences. On va notamment s’attarder sur le fait que plusieurs personnes qui vivent le même événement ne vont pas du tout le vivre de la même manière et de là se pose la question principal du roman : Qui a raison ? Quelle interprétation est la bonne ?

Je ne peux pas vous en dire de trop sur l'événement qui fait débat dans cette histoire car on ne le découvre réellement qu’à la moitié du livre mais j’ai trouvé que la manière d’aborder le sujet était très original et nous amène à nous poser des questions pertinentes sur différents thèmes tel que le mensonge, la confiance ou encore quelle répercussion nos choix peuvent avoir sur le reste de notre vie et sur qui on est, ce que l’on devient. Un moment précis de notre vie peut-il nous définir pour le restant de notre vie ?

C’est clairement un roman de réflexion et je trouve cet aspect-là génial et pourtant… Je n’ai pas réussi à me passionner par l’histoire. Je pense qu’il aurait fallu un minimum d’action ou de rebondissement dans l’histoire pour réussir à garder le lecteur captivé. Hélas, l’histoire reste assez plate, sans vague. En plus de cela, le roman se termine avec une fin ouverte car on ne sait pas si l’événement invoqué dans le roman va avoir une quelconque conséquence sur la vie du personnage principal.

Et n’aimant pas trop les romans qui garde une fin ouverte, j’ai fermé ce livre avec un sentiment de déception quant à son contenu mais en étant contente d’en avoir terminé avec lui.

jeudi 14 décembre 2017

Idées cadeau autour du livre

Aujourd'hui, je vous donne des idées cadeaux qui ne sont pas des livres mais qui ont un lien de près ou de loin avec la lecture.


LES MARQUES PAGES




UNE LAMPE DE LECTURE



UN PLAID



UNE BOITE FAUX LIVRE



UNE TASSE



UN PORTE CLE AVEC UN PERSONNAGE DE LIVRE



DU THE OU DU CAFE 




UNE FUNKO POP D'UN PERSONNAGE DE LIVRE




UNE LAMPE EN FORME DE LIVRE



UN LIVRE POUR SUIVRE VOS LECTURES



UN SERRE-LIVRE





dimanche 10 décembre 2017

idées cadeaux livresques pour les petits de 0 à 12 ans

Voici des idées de cadeaux pour les tous petits afin de leur faire découvrir et aimer les livres. ^^


De 0 à 2 ans

 - L'imagerie des bébés : il existe beaucoup d'autres livre de ce genre que ce soit sur les disney que sur la découverte du mon qui nous entoure. 
exemple: imagerie à la ferme, les couleurs, les fruits, le corps, etc.



Un petit livre adapté aux petites mains. Une adorable collection pour les bébés dès 12 mois. Idéal pour faire découvrir les animaux sauvages aux tout-petits, grâce à une couverture rembourrée avec de la mousse, des coins arrondis et de ravissantes images réalisées en pâte à modeler. A la fin du livre, des questions sont posées et permettent de vérifier ce que l'enfant a appris.


- Regarde comme je t'aime : un très bel ouvrage avec de magnifique image et un beau message plein de tendresse. Il existe d'autres livres de cette gamme et ils sont tous aussi beau les uns que les autres.


L'histoire tendre d'un ourson et de sa mère, sous la forme d'une promenade dans la nature.
Un texte conçu comme une comptine apaisante pour les tout-petits.


- la boîte "le petit prince pour les bébés" : cette boite contient un petit livre qui raconte l'histoire du petit prince pour les tous petits ainsi que des cubes pour former différentes images.


De 3 à 5 ans

- Je t'aimerai toujours quoi qu'il arrive :  Ce livre vaut la peine rien que pour le message qu'il véhicule à notre enfant ^^ 


Petit Renard est de très mauvaise humeur. Il dit que personne ne l'aime. Mais ce n'est pas vrai. Maman va le rassurer et lui expliquer que leur amour durera toujours, quoi qu'il arrive...


- Mon amour : un livre plein de tendresse



Une maman explique à son enfant pourquoi elle l'aime et l'aimera constamment et sans conditions.

- 365 histoires minutes pour s'endormir: ce genre de livre est un incontournable pour passer un petit moment de lecture avec notre enfant avant de dormir.


Trottinou, Minouche, Bouing et Filou ont une vie palpitante ! Suis leurs aventures quotidiennes du 1er janvier au 31 décembre et admire les jolies illustrations ! Grâce à ces petites histoires qui se lisent en 1 minute, l'heure du coucher devient un véritable moment de bonheur.

De 6 à 8 ans

- La forêt magique


Mehdi se réveille dans une forêt ordinaire ! Enfin, c'est ce qu'il croit !
Jusqu'à ce qu'il fasse connaissance avec Aïko, un adorable petit lapin espiègle et très bavard !

Aïko va le guider vers la forêt magique.
Là où certains arbres ont le goût des bonbons ! 
Mais chuuut ! C'est un secret !


- Les exploits de fantômette


Qui est Fantômette, cette mystérieuse justicière qui poursuit les malfaiteurs ? On ne sait d'elle qu'une chose : elle agit toujours seule et pendant la nuit. On dit qu'elle cache son visage sous un masque noir et s'enveloppe dans un manteau de soie. Mais nul ne l'a jamais vue.

L'identité de l'étrange aventurière intrigue fort quatre écolières : Boulotte, la grande Ficelle, Françoise et Isabelle. Elles en viennent à se demander si, par hasard, l'énigmatique Fantômette ne serait pas... l'une d'entre elles ! Qui le jour, ferait ses devoirs et apprendrait ses leçons, et, la nuit, pourchasserait les voleurs. L'une des quatre, peut-être... Mais laquelle ?

- le club des cinq et le passage secret


Enfin les vacances de Noël ! Hélas ! Les bulletins scolaires des Cinq n'ont pas été bons. Les voilà donc condamnés à subir la présence de M. Rolland, un précepteur maussade et peu sympathique. Si peu sympathique qu'on pourrait le soupçonner d'être là pour d'autres raisons...

De 9 à 11 ans

- Les royaume du feu : la prophétie



Une terrible guerre divise les royaumes du monde de Pyrrhia. Selon une mystérieuse prophétie, seuls cinq jeunes dragons nés lors de la Nuit-la-plus-Claire pourront mettre fin aux combats et apporter la paix. Mais les élus, Argil, Tsunami, Gloria, Comète et Sunny, rêvent de voler de leurs propres ailes plutôt que d'accomplir leur destin... 

- Wonder 



« Je m'appelle August. 
Je ne me décrirai pas. 
Quoi que vous imaginiez, c'est sans doute pire.
Né avec une malformation faciale, Auggie n'est jamais allé à l'école. 
A présent, pour la première fois, il va être envoyé dans un vrai collège... 
Pourra-t-il convaincre les élèves qu'il est comme eux, malgré tout ?
Ne jugez pas
un livre garçon
à sa couverture son apparence »

- La guerre des clans


Depuis des générations, fidèles aux lois de leurs ancêtres, quatre clans de chats sauvages se partagent la forêt.
Mais le Clan du Tonnerre court un grave danger, et les sinistres guerriers de l'Ombre sont de plus en plus puissants. En s'aventurant un jour dans les bois, Rusty, petit chat domestique, est loin de se douter qu'il deviendra bientôt le plus valeureux des guerriers...

12 ans 

- Le royaume de Kensuke


Alors qu'il fait le tour du monde à la voile avec ses parents, Michael tombe à la mer. Lorsqu'il reprend connaissance, il se retrouve avec sa chienne sur une île perdue au milieu du Pacifique ! Comment survivre sans nourriture et sans abri ? Mais l'île n'est pas déserte et un mystérieux inconnu semble veiller sur Michael. C'est le début d'une aventure que n'oubliera jamais le jeune garçon...

- Le passeur



Le monde dans lequel vit Jonas est bien éloigné du nôtre : une société où la notion d'individu n'existe pas. Plus surprenant encore : ses membres ne ressentent rien. Ni amour ni haine viennent bousculer leur quotidien. Les gens ne meurent pas non plus. Ils sont "élargis". Tout comme le héros de cette histoire – un garçon de douze ans – le jeune lecteur brûlera de savoir ce qui se cache derrière ce terme si obscur.

- La fille qui avait bu la lune


Chaque année, les habitants du Protectorat abandonnent un bébé en sacrifice à la redoutée sorcière des bois. Ils espèrent ainsi détourner sa colère de leur ville prospère. Chaque année, Xan, la sorcière des bois, se voit contrainte de sauver un bébé que les fous du Protectorat abandonnent sans qu’elle ait jamais compris pourquoi. Elle s’emploie à faire adopter ces enfants par des familles accueillantes dans les royaumes voisins. Mais cette année, le bébé en question est différent des autres : la petite a un lien étrange avec la lune et un potentiel magique sans précédent. Contre son gré, Xan se voit obligée de la ramener chez elle et de persuader ses amis réticents d’élever cette enfant pas comme les autres. Ils la baptiseront Luna et ne tarderont pas à en devenir gâteux. Xan a trouvé comment contenir la magie qui grandit à l’intérieur de la petite, mais bientôt approche son treizième anniversaire, et ses pouvoirs vont se révéler…

mercredi 6 décembre 2017

La vérité sur l'affaire Harry Québert


Auteur: Joël Dicker
Edition: de Fallois
Genre: thriller
année de publication: 2014
nombre de page: 857

Synopsis

À New York, au printemps 2008, lorsque l'Amérique bruisse des prémices de l'élection présidentielle, Marcus Goldman, jeune écrivain à succès, est dans la tourmente : il est incapable d'écrire le nouveau roman qu'il doit remettre à son éditeur d'ici quelques mois. Le délai est près d'expirer quand soudain tout bascule pour lui : son ami et ancien professeur d'université, Harry Quebert, l'un des écrivains les plus respectés du pays, est rattrapé par son passé et se retrouve accusé d’avoir assassiné, en 1975, Nola Kellergan, une jeune fille de 15 ans, avec qui il aurait eu une liaison. 
Convaincu de l'innocence de Harry, Marcus abandonne tout pour se rendre dans le New Hampshire et mener son enquête. Il est rapidement dépassé par les événements : l'enquête s'enfonce et il fait l'objet de menaces. Pour innocenter Harry et sauver sa carrière d’écrivain, il doit absolument répondre à trois questions : Qui a tué Nola Kellergan ? Que s'est-il passé dans le New Hampshire à l'été 1975 ? Et comment écrit-on un roman à succès ?

Synopsis

J’ai lu ce livre dans le cadre du challenge « au fil des saisons et des pages » car il a été désigné dans la catégorie lecture commune.
Lorsque j’ai appris que le livre imposé était celui-ci, j’étais déçue car il ne m’attirait pas du tout… Et quand un livre fait 850 pages et qu’il ne vous attire pas c’est vraiment mauvais signe !
Et maintenant ayant fini ma lecture, je suis super contente qu’il fut notre lecture commune car sans cela je ne l’aurais sans doute jamais lu… Et cela aurait été dommage de ne pas lire un livre qui a frôlé le coup de cœur.

Dans ce roman, on suit Marcus, un écrivain en panne d’inspiration, qui va rechercher des conseils auprès de son ancien professeur d’université et ami, Harry Québert,  pour pouvoir écrire à nouveau.
Peu de temps après, Harry Québert va être soupçonné du meurtre d’une jeune fille alors que son cadavre a été retrouvé dans son jardin.
Marcus ne pouvant croire à sa culpabilité, il va revenir dans la ville d’Harry pour tenter de découvrir la vérité sur ce meurtre et ce qui s’est passé 33 ans plus tôt.

Durant cette enquête, on va découvrir plusieurs histoires qui doivent toute s’imbriquer pour pouvoir découvrir la vérité. Il y aura des histoires d’amour, d’amitiés, de meurtres et d’écriture de livre.
L’auteur a réussi à construire ce livre à la perfection afin que les lecteurs ne se sentent jamais perdue malgré toutes les histoires que l’on suit et malgré les changements d’époque.  
Ce livre nous plonge tantôt en 2008, tantôt en 1975, année du meurtre. J’ai beaucoup aimé, ces retours en arrières qui ont toujours paru naturels et indispensables pour pouvoir comprendre et avancer dans l’histoire.  On y découvre l’histoire des principaux protagonistes du livre mais également de tous les autres personnages qui gravitent autour et sont beaucoup plus important qu’il n’y paraît. Certains auront des destins tragiques et d’autres apportent une petite bouffer d’air frais. Mais surtout, chacun d’eux a leur petit secret et apporte des rebondissements durant tout le roman ce qui nous empêche de découvrir le coupable jusqu’à la fin.

L’auteur a su me faire passer un très très bon moment avec ce roman et m’a tenu en haleine tout le long malgré la longueur de celui-ci. A aucun moment, il y a une baisse de régime ou des longueurs dans le texte.
Sa plume est belle, simple et fluide. Elle nous laisse nous embarquer dans cette histoire plutôt tragique mais si passionnante.
La petite originalité est également le choix de réaliser le décompte des chapitres en sens inverse. On termine donc le livre par le chapitre 1 et ce choix est fait est concordance avec l’histoire puisqu’on va découvrir dans l’histoire même pourquoi les chapitres du livres sont présentés ainsi.

Ce thriller est une véritable réussite et il ne faut pas hésiter à sauter dessus pour passer un agréable moment de lecture.