samedi 28 octobre 2017

L'ultime refuge



Auteur: Nora Roberts
Edition: j’ai lu
Genre: policier - romance
année de publication: 2013
nombre de page: 540

Synopsis

La photo était excellente. Elle y apparaissait nue, le teint pâle, la tête curieusement inclinée. Elle semblait rêver, mais son regard, braqué sur l’objectif, était étrangement fixe. Comme celui d’une morte…

Depuis qu’un inconnu lui envoie des photos inquiétantes sur lesquelles elle croit se reconnaître, Jo Hathaway vit en permanence dans la terreur. Une terreur qui monte encore d’un cran le jour où elle s’aperçoit que l’un des clichés ne la représente pas elle, mais sa mère, Annabelle, disparue vingt ans plus tôt sans laisser de traces… Peu après, la photo est subtilisée dans son appartement. Sans preuve à fournir à la police, et épuisée par la tension et la peur, Jo se réfugie alors dans la maison familiale, sur une île au large de la Géorgie. Là, espère-t-elle, elle sera en sécurité. Mais, dans ce lieu où flotte encore l’ombre d’Annabelle, le danger est partout. Et Jo pourrait bien avoir trouvé là son dernier refuge…

Mon avis

Nora Roberts est une valeur sûre pour moi et j’ai comme d’habitude passé un très bon moment.
Bien qu’il s’agisse d’un roman policier, c’est une petite douceur. Et oui, si vous chercher un livre centré sur l’enquête policière et le suspens, il ne faut pas opter pour ce roman où la romance prend le dessus.
Malgré le fait que l’intrigue policière soit en second plan et évolue très très lentement, on n’a pas le temps de s’ennuyer. Nora Roberts arrive à nous plonger dans la vie de Jo et de sa famille sans problème. On a envie de tous mieux les connaitre et surtout voir comment ils vont évoluer car il est évident que la disparition de la maman 20 ans plus tôt à laisser beaucoup de séquelles chez chacun d’eux. On peut même dire que la famille a complètement éclatée et maintenant ils essayent de rassembler les morceaux. Chaque personnage est intéressant avec une personnalité différente et une manière de réagir à ce qu’ils ont vécues totalement différents aussi. Le seul qui m’a par moment agacé est Brian, le frère de Jo. Je n’arrivais pas toujours à comprendre son comportement qui me paraissait parfois illogique.
J’ai donc beaucoup aimé le roman sur l’aspect relation de famille et amoureuse mais je dois émettre un bémol sur l’aspect policier. J’avais opté pour ce livre de Nora Robert parce qu’il est annoncé comme un roman policier, or ce n’est pas vraiment le cas pour moi.
Les trois quart du livre n’abordent pas l’intrigue policière et lorsqu’on arrive enfin au moment oû on rentre dedans et bien… ça ne fonctionne pas. L’idée de base de l’auteur est super et avait un énorme potentiel. Le problème c’est qu’en laissant si peu de place à l’intrigue policière, elle n’a pas pu être développé correctement. On n’a pas le temps de se poser la question qui est le coupable, pourquoi il fait ça, quel est le lien entre lui et ces victimes ? Non Nora Robert nous révèle tout de suite la solution et c’est vraiment dommage.


Pour conclure, j’ai quand même aimé ma lecture et j’ai passé un bon moment avec ces personnages. L’histoire défile à toute vitesse grâce au style d’écriture de Nora Roberts. Sa plume est fluide ce qui nous permet de tourner les pages sans s’en rendre compte.

lundi 23 octobre 2017

L'accro du shopping à la rescousse



Auteur: Sophie Kinsella
Edition: Pocket
Genre: Chick-lit
année de publication: 2017
nombre de page: 380


Synopsis

Entre L.A. et Vegas, de nos jours. Déçue par Hollywood, Becky a décidé de se recentrer sur l'essentiel : sa famille et ses amis. Et il y a urgence ! Car pendant que Becky comprenait dans la douleur que les coulisses de l'usine à rêves sont peu reluisantes, Tarquin, le mari de Suze, disparaissait, comme hypnotisé par un gourou New Age aux intentions pas très love and peace, tandis que Graham, son père, partait à la recherche d'un vieil ami détenteur d'un lourd secret. C'est donc dans un combi Volkswagen du meilleur goût que Becky, son époux, sa fille, Suze, sa mère et la meilleure amie de cette dernière se lancent on the road. Au programme : rodéo parties, foires d'art contemporain campagnard, et les paillettes de Vegas. Et à l'arrivée, pour notre accro préférée, une révélation : le shopping, c'est bien, la famille, c'est encore mieux...

Mon avis

Le dernier tome de la sage « l’accro du shopping » a comme tous les autres tomes été une réussite pour moi.

On retrouve Becky, Brandon, Minnie, Suze, la maman Becky et Janice à Los Angeles. Ils sont dans une situation délicate alors que Tarkie, le mari de Suze, et le papa de Becky ont disparu.
Leur seul indice va les amener à faire un périple jusqu’ à Las Vegas.

L’humour était toujours au rendez-vous-même si on n’aborde pas réellement le problème d’origine de Becky, l’addiction au shopping. On va au contraire retrouver une Becky plus responsable et qui va tout faire pour retrouver tant son père que Tarkie. On va également appuyé sur un trait de caractère de Becky qui est sa fidélité en amitié. Suze est une amie essentiel à l’existence de Becky et elle va tout faire pour l’aider alors que Suze va se comporte comme une ingrate avec elle.

Dans les autres tomes, j’appréciais beaucoup Suze mais là, elle m’a vraiment énervé. Par ailleurs, l’excuse donnée à la fin n’est pas une justification valable pour se comporter comme elle l’a fait avec son amie.
Elle n’est pas la seule fautive car Becky a fait le choix de se laisser marcher dessus de peur de perdre son amie. Je n’ai pas vraiment compris ce comportement car s’il y a bien à une personne à qui on peut dire ce qui ne va pas, c’est bien son/sa meilleur( e) ami( e).


En dehors de ce point-là, j’ai vraiment bien apprécié ma lecture car j’y ai retrouvé l’humour et la fraicheur que je recherche quand je lis un livre de cette saga. 

Si vous n’avez pas encore commencé cette saga, foncez… ce sera sourire garantie :D

jeudi 19 octobre 2017

Une aventure d'Alexia Tarabotti, le prolectorat de l'ombrelle tome 2: sans forme




Auteur: Gail Carriger
Edition: livre de poche
Genre: bit-lit
année de publication: 2013
nombre de page: 445

Synopsis

Miss Alexia Tarabotti est devenue Lady Alexia Woolsey. Un jour qu'elle se réveille de sa sieste, s'attendant à trouver son époux gentiment endormi à ses côtés comme tout loup-garou qui se respecte, elle le découvre hurlant à s'en faire exploser les poumons. Puis il disparaît sans explication... laissant Alexia seule, aux prises avec un régiment de soldats non-humains, une pléthore de fantômes exorcisés, et une reine Victoria qui n'est point amusée du tout. Mais Alexia est toujours armée de sa fidèle ombrelle et des dernières tendances de la mode, sans oublier un arsenal de civilités cinglantes. Et même quand ses investigations pour retrouver son incontrôlable mari la conduisent en Écosse, le repère des gilets les plus laids du monde, elle est prête !

Mon avis

Dans ce tome, Alexia va vivre de nouvelles aventures passionnantes.

On la retrouve mariée au Lord Maccon et elle doit s’habituer à son nouveau statut dans la société.
Un matin, son mari va partir en Ecosse sans l’avertir  pour une nouvelle enquête mais Alexia n’entend pas être évincé de celle-ci et décidera de le rejoindre en Écosse.
Par la même occasion, elle va pouvoir faire son premier voyage en dirigeable qui d’ailleurs ne sera pas de tout repos.

Dans cette nouvelle enquête, ils vont tenter de découvrir pourquoi les être surnaturels sont redevenus des humains.
L’enquête policière prend pas mal de place dans ce tome mais elle nous apporte beaucoup de renseignements tel que l’histoire des loups garous à travers les époques.
Elle nous permet également de mieux connaître Lors Maccon où tout du moins une partie de son passé que même Alexia ignorait.

On va également découvrir un peu mieux certains personnages et en découvrir de nouveaux. C’est personnages sont tous intéressant à leur manière notamment pas leur diversités.  
On retrouvera Ivy qui est un souffle de fraîcheur dans cette saga avec son innocence mais on va également découvrir la sœur d’Alexia, Mme Lefoux, une française, à la pointe de la technologie et l’ancienne meute de Lord Maccon.

J’ai personnellement préféré ce deuxième tome au premier. On y retrouve une bonne plume pleine d’humour et victorienne.  L’intrigue est bien menés et surtout les personnages sont uniques et nous mettent de bonnes humeurs.

Pour moi, la grande force du « protectorat de l’ombrelle » est ces personnages qui j’adore énormément.


Et en plus de tout cela, l’auteur nous donne très envie de continuer la saga avec la survenance d’un événement à la fin du bouquin… en fermant ce livre, la seule chose que je voulais c’est de connaitre la suite et savoir comment Alexia va s’en sortir au vu des derniers événements… Je vais donc très vite me procurer le tome 3 pour me replonger rapidement dans ce monde. 

dimanche 15 octobre 2017

Téméraire, tome 3 : Par les chemins de la soie




Auteur: Naomie Novik
Edition: Pocket
Genre: fantasy
année de publication: 2010
nombre de page: 476

Synopsis

Le capitaine Will Laurence, des Aerial Corps, et son extraordinaire dragon Téméraire sont interceptés à Macao par un mystérieux émissaire porteur d'un ordre urgent de Sa Majesté. Trois œufs de dragons d'une valeur inestimable ont été acquis auprès de l'Empire ottoman. Laurence et Téméraire sont sommés de faire un détour par Constantinople afin de les convoyer jusqu'en Angleterre. Leur mission doit être menée à bien avant l'éclosion des œufs. Mais le désastre guette à chaque étape : la faute aux machinations diaboliques de Lien, la dragonne blanche, qui tient Téméraire pour responsable de la mort de son maître et qui a fait vœu de s'allier à Napoléon pour se venger. Confrontés à une incroyable défection à l'endroit le plus inattendu, Laurence, Téméraire et leur équipage sont contraints de passer à l'offensive. Mais quelle chance ont-ils, face à l'armée implacable de Bonaparte ?

Mon avis

Les deux premiers tomes m’ayant vraiment plu, j’avais très envie de connaitre la suite des aventures de téméraire, le dragon, et de Laurence, son capitaine.

Au début de ce tome, nous retrouvons nos héros en chine où ils reçoivent un ordre urgent de sa majesté d’Angleterre. Ils ont pour mission d’aller récupérer des œufs de dragon  en Turquie et de les amenés en Angleterre avant qu’ils éclosent.
Pour pouvoir accomplir leur mission, Téméraire et Laurence devront faire face à de nombreux obstacles que ce soit pour parvenir jusqu’à Constantinople, récupérer les œufs ou les amener jusqu’en Angleterre.

J’ai adoré cette nouvelle aventure de nos héros.  Il y a des rebondissements en permanence qui ne nous permets pas de nous ennuyer une seule minute.  Les pages défilent sans que on s’en aperçoive et à la fin de chaque chapitre, on ne peut pas s’empêcher de commencer le suivant pour savoir ce qu’il va se passer.

Ce que j’aime beaucoup dans cette saga est la découverte de nouveaux lieux et les différences de cultures et notamment la place des dragons dans ces différentes cultures.
Après le chine, on va mettre les pieds à Constantinople où la culture est très différente de la chine. Comme on peut s’en douter, les dragons n’ont pas une aussi belle place dans cette société qu’en chine. On va également constater que les relations diplomatiques entre pays sont parfois très compliqué et ce, tout particulièrement quand l’un d’eux souhaite avoir « le beurre et l’argent du beurre ».

Téméraire reste égale à lui-même et me fait toujours autant sourire mais surtout, il  aborde le thème du droit des dragons. En effet, Téméraire ne comprend pas qu’il n’a pas les même droits que les hommes et souhaiterait changer cette situation. Il faut dire que la différence de traitement des dragons entre l’Angleterre et la chine est énorme et on peut légitimement se poser la question «  pourquoi tout le monde n’a pas les même droit peu importe l’endroit où il vit ? »
Cet aspect m’a beaucoup intéressé car on peut faire un parallèle avec les hommes dans notre société.
Bien que cette question ne puisse pas être abordée par le gouvernement anglais tant que la guerre n’est pas terminée et gagnée, j’espère qu’on aura une évolution de la situation des dragons à travers les prochains tomes de la saga.

Dans ce tome, il va également y avoir un approfondissement sur la guerre qui accapare toute l’Europe puisque Bonaparte tente de conquérir l’Europe.
Cette partie du roman était très intéressante aussi car elle nous permet de mieux comprendre dans quel monde nos héros évoluent et nous rappelle de belles valeurs telle que la solidarité.

Pour moi, ce tome est une réussite car l’auteur arrive à mélange les aspects aventures, guerre et politique d’une très belle manière et surtout qui n’est pas ennuyeuse.


Ce tome confirme non seulement qu’il s’agisse d’une très bonne saga mais aussi que cette saga est parfaite pour découvrir les dragons ou la fantasy. 

lundi 9 octobre 2017

Challenge Au fil des saisons et des pages



J’ai décidé de me lancer dans ce challenge qui me parait bien sympathique ^^
Il a été crée par Elliot et des livres et si vous décidez également de faire ce challenge vous pouvez rejoudre le groupe challenge au fil des saisons et des pages sur facebook.

Ce challenge se divise en quatre périodes qui font références aux saisons. Chaque période prévoit la lecture de 5 livres respectant une condition.

J’indiquerai les livre choisi pour chaque saison lorsque celle-ci commence car je ne sais pas me fixer pour le moment sur les lectures que je vais faire en hiver, printemps ou en été.

Je mettrai également à jour l’article pour que vous puissiez voir mon évolution dans le challenge.


Automne


La première saison est l’automne et les livres devront être lu entre le 21 septembre et le 20 décembre.




 La lecture commune


La lecture commune choisit pour cette saison est «  la vérité sur l’affaire Harry Quebert » de Joël Dicker

Lu le 28 novembre 2017


Un livre tiré de votre book jar


J’ai créé une book jar pour ce challenge car je n’en avais pas et j’ai pioché le livre « l’ultime refuge » de Nora Roberts.

Lu le 13 octobre 2017


Un livre qui fait peur


 La consigne donné est que ce livre doit vous faire peur peu importe la raison. Il peut s’agir d’un livre de genre horreur ou thriller pour se faire une frayeur pendant notre lecture ou choisir un livre qui nous fait peur pour d’autres raisons. Pa exemple, le nombre de page vous fait peur ou vous avez peur de ne pas aimer le livre...

Pour cette catégorie, j’ai choisi « la fin de partie de l’enchanteur », le tome 5 de « la belgariade » écrit par David Eddings

Personnellement, j’ai choisi un livre qui me fait peur parce qu’à chaque fois que j’ai lu un livre de cette saga, il m’est arrivé toujours de mésaventures assez stressante. J’ai vraiment l’impression que cette saga me porte la guigne !!!! Heureusement, il s’agit du dernier tome et ce challenge va me faire franchir le pas de le retirer de ma pal parce qu’au-delà  des mésaventures, cette saga est vraiment super et j’ai très envie de savoir ce qui va arriver aux personnages.

Lu le 18 octobre 2017


Un livre avec un animal sur la couverture


Pour cette catégorie vous pouvez choisir un animal réel comme un chat, un chien, un poisson ou un animal mythologique, fantastique comme une licorne ou un dragon.


Lu le 5 octobre 2017


Un livre qui se déroule dans une petite ville


Pour cette dernière catégorie, j’ai décidé de lire le livre «  Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur » de Harper lee car la quatrième de couverture commence par « Dans une petite ville d’Alabama » J

Lu le 15 novembre 2017


Hiver




La deuxième saison est l’hiver où les livres devront être lu entre le 21 décembre et le 20 mars.

Lecture commune

Livre pioché dans ta book jar


Livre avec une couverture bleu


Le livre qui te fait le plus envie


Un livre qui se déroule pendant la période de noel


Printemps


La troisième saison est le printemps et les livres devront être lu entre le 21 mars et le 20 juin.


Lecture commune


Livre pioché dans ta book jar


Un livre avec de la nature sur la couverture


Un livre de moins de 200 pages


Un livre paru en 2018



Été


La dernière saison est l’été où les livres devront être lu entre le 21 juin et le 20 septembre.


Lecture commune


Livre pioché dans ta book jar


Un livre avec la couverture jaune


Un livre avec plus de 450 pages


Le livre le plus ancien de ta pal