Une aventure d'Alexia Tarabotti, le prolectorat de l'ombrelle tome 2: sans forme




Auteur: Gail Carriger
Edition: livre de poche
Genre: bit-lit
année de publication: 2013
nombre de page: 445

Synopsis

Miss Alexia Tarabotti est devenue Lady Alexia Woolsey. Un jour qu'elle se réveille de sa sieste, s'attendant à trouver son époux gentiment endormi à ses côtés comme tout loup-garou qui se respecte, elle le découvre hurlant à s'en faire exploser les poumons. Puis il disparaît sans explication... laissant Alexia seule, aux prises avec un régiment de soldats non-humains, une pléthore de fantômes exorcisés, et une reine Victoria qui n'est point amusée du tout. Mais Alexia est toujours armée de sa fidèle ombrelle et des dernières tendances de la mode, sans oublier un arsenal de civilités cinglantes. Et même quand ses investigations pour retrouver son incontrôlable mari la conduisent en Écosse, le repère des gilets les plus laids du monde, elle est prête !

Mon avis

Dans ce tome, Alexia va vivre de nouvelles aventures passionnantes.

On la retrouve mariée au Lord Maccon et elle doit s’habituer à son nouveau statut dans la société.
Un matin, son mari va partir en Ecosse sans l’avertir  pour une nouvelle enquête mais Alexia n’entend pas être évincé de celle-ci et décidera de le rejoindre en Écosse.
Par la même occasion, elle va pouvoir faire son premier voyage en dirigeable qui d’ailleurs ne sera pas de tout repos.

Dans cette nouvelle enquête, ils vont tenter de découvrir pourquoi les être surnaturels sont redevenus des humains.
L’enquête policière prend pas mal de place dans ce tome mais elle nous apporte beaucoup de renseignements tel que l’histoire des loups garous à travers les époques.
Elle nous permet également de mieux connaître Lors Maccon où tout du moins une partie de son passé que même Alexia ignorait.

On va également découvrir un peu mieux certains personnages et en découvrir de nouveaux. C’est personnages sont tous intéressant à leur manière notamment pas leur diversités.  
On retrouvera Ivy qui est un souffle de fraîcheur dans cette saga avec son innocence mais on va également découvrir la sœur d’Alexia, Mme Lefoux, une française, à la pointe de la technologie et l’ancienne meute de Lord Maccon.

J’ai personnellement préféré ce deuxième tome au premier. On y retrouve une bonne plume pleine d’humour et victorienne.  L’intrigue est bien menés et surtout les personnages sont uniques et nous mettent de bonnes humeurs.

Pour moi, la grande force du « protectorat de l’ombrelle » est ces personnages qui j’adore énormément.


Et en plus de tout cela, l’auteur nous donne très envie de continuer la saga avec la survenance d’un événement à la fin du bouquin… en fermant ce livre, la seule chose que je voulais c’est de connaitre la suite et savoir comment Alexia va s’en sortir au vu des derniers événements… Je vais donc très vite me procurer le tome 3 pour me replonger rapidement dans ce monde. 

Chronique du tome 3 : sans honte

Commentaires

  1. Je n'aime pas toutes les séries de cette auteure (j'avais détesté le 1er tome du "Pensionnat de Melle Géraldine") mais j'aime beaucoup celle du "Protectorat de l'Ombrelle" et le tome 2 ne m'avait pas déçue non plus. ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas lu d'autres séries de cette auteure et je ne sais pas encore si je le ferai car beaucoup de monde ont été déçu par le " pensionnat de Melle Géraldine", comme toi.
      Peut être que je me laisserai tenter par le protocole de la crème anglaise ^^

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Challenge Au fil des saisons et des pages

SAGA'SWAP

Les délices de Tokyo